Rappel sur l'Automne chinois et le rythme juste

Lire l'ETE CHINOIS et les précédentes

Automne 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 89.0 KB

Bonjour,

  

Les chinois disent qu’avant qu’une chose soit manifestée, il y a toujours un temps de gestation. C’est la raison pour laquelle toutes les saisons sont centrées en Chine sur les solstices et les équinoxes. Ainsi l’Automne a débuté le 15 août et il est vrai qu’à partir de cette date le Cœur (l’Empereur en été) n’y est plus, la lumière change, les journées raccourcissent et les premières feuilles jaunissent.

 

Et qu’est-ce que l’Automne « chinois » a de si particulier ?

 

C’est la saison pendant laquelle le Poumon énergétique devient l’Empereur. Selon les chinois l’organe énergétique est celui qui sous-tend l’organe physique. Il est essentiel de comprendre que si l’organe énergétique est en bonne santé, l’organe physique l’est aussi. Car « l’énergie précède la matière ».

  

Le Poumon est pour la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) l’organe relié à l’élément METAL, au Gros Intestin et à la peau. Il est stimulé par la saveur piquante, la couleur blanche et la tristesse est l’émotion qui l’affecte. L’automne et le Poumon sont reliés à l’ouest pour les asiatiques ; la direction du soleil couchant, de la fin du jour et donc quelque part de la mort. C’est la raison pour laquelle le blanc est la couleur du deuil en Asie.

 

Et que peut-on faire pour aider notre Poumon en Automne ?

  

  Porter des vêtements ou accessoires blancs ou des bijoux en métal.

 

  Manger des choux (blancs), des choux fleurs, des brocolis, des raisins (blancs) (véritables petits poumons avec leurs alvéoles)... Mais aussi bien entendu tous les fruits et légumes de la saison qui sont les bienvenus pour aider notre corps à faire le plein d'énergie avant l'hiver.

 

  N'oubliez pas les noix (petit cerveau) dont l'intérieur est blanc comme tous les fruits secs 

  (amandes, noisettes, châtaignes,... précieux condensés d'énergie). 

 

- Mais aussi les légumineuses que l'on consomme fraîches à cette saison.

 

  Et pourquoi pas quelques plats un peu épicés et piquants...  qui nous font légèrement transpirer (la peau respire elle aussi). Notez bien que pour la MTC qu’une saveur reliée à un organe le stimule te le renforce si elle est légèrement présente. Si elle est en excès, elle le blesse.

 

  Enfin, c’est le moment de faire de bonnes balades dans la forêt pour s’oxygéner, reprendre contact avec les arbres (poumons de la planète) et faire le point après la plénitude des belles journées d'été.

 

Et c’est tout ?

 

Pour la pensée chinoise ancestrale, nous sommes davantage qu’une simple machine qui a besoin de travailler pour manger, boire, se distraire et dormir. 

 

Aussi, l’automne est le moment où l’énergie dans la nature comme dans notre corps commence à redescendre, à revenir vers l’intérieur.  A l’image d’un « ressort » qui se comprime en nous pendant l’hiver, se détend au printemps pour s’étirer en été, ce ressort en automne revient vers l’intérieur.  C'est donc le moment de la rentrée, des récoltes, mais aussi le moment de rentrer chez nous, de revenir doucement à l'intérieur de nous....

 

Autant le printemps est la saison de l'extériorisation, autant l’automne est celle de l’intériorisation. D’où une certaine forme de tristesse et de nostalgie bien connue à cette saison alors que les beaux jours s’éloignent et que le cycle des saisons nous ramène doucement vers la rigueur de l’hiver.

 

Et qu’en est-il du « rythme juste » ?

 

Le stress nous impose souvent d’accélérer notre rythme de vie et notre façon de faire les choses. Et s’il est normal de devoir momentanément se dépêcher pour faire une chose dans un délai très court, il est anormal de rester constamment en « sur-régime ». Or, pour certains, cette attitude est devenue une seconde nature : ils sont « speed » et restent en permanence dans le secteur rouge de leur propre « compte-tour ».

  

Que proposez-vous ?

 

En fait, la vie - comme la nature - ne se hâte jamais. L’agriculteur qui a « les reins solides » ne se dépêche pas. Il s’active du matin au soir de manière efficace, mais sans s’énerver, ni se faire mal. Le rythme juste nous permet de durer dans le temps et c’est cette attitude que nous devrions essayer de privilégier si nous voulons garder notre équilibre. Aussi, bien souvent, ce n’est pas tant ce que nous faisons notre métier, notre activité qu’il nous faut changer, mais plutôt notre façon de le faire.

 

Soyez comme un marathonien !

 

Pensez au marathonien : s’il se met à accélérer à un moment donné pour doubler quelques concurrents ralentis, il reprend très vite son rythme de croisière. Sinon il sait qu’à un rythme supérieur il ne finira pas sa course. À chaque instant, il garde en tête le reste du parcours afin de donner la juste mesure de son effort en tenant compte des passages difficiles à venir et de la distance restante.

  

Et si vous faisiez de même chaque jour ? Ne donnez pas toutes vos forces dès les premières heures. Gardez du recul en tout ce que vous faites sachant qu’une journée est longue et réserve bien des surprises.

 

Et si vous devez passer en « sur-régime », efforcez-vous d’en sortir dès que possible en respirant calmement quelques instants afin de revenir tranquillement dans « le moment présent » en l’appréciant intensément. Profitez-en alors pour prendre un peu de recul afin de faire redescendre la pression et revenir ainsi dans le secteur vert de votre « compte tour » personnel.

  

Inscrivez-vous dans la durée !

 

« Qui s’efforce, nuit à sa force » disent les Chinois et épuise ses Reins prématurément.

 

Au lieu de nous laissez conduire toute la journée par l’injonction « Vite, vite ! » ou « Dépêche-toi ! », répétons-nous plus souvent : « TRANQUILLE… ! » Ce simple mot - tel un petit mantra (en fond d’écran, écrit sur une feuille de papier collée sur les murs de votre bureau, dans la cuisine et - pourquoi pas - dans le creux de votre main) - nourrit cette partie de vous qui sait qu’il est inutile de vous mettre constamment sous pression étant donné que les choses finissent toujours par s’arranger. D’autant plus, qu’il est tellement reposant de sortir de la peur pour s’inscrire dans la confiance totale en la Vie… Respirez et souriez ! Ici et maintenant, la Vie est belle !

 

EN CONCLUSION 

 

C’est l’automne et nous voilà repartis vers d’autres météos, mais aussi d’autres splendides sensations offertes par la nature à cette saison : des images d’oiseaux migrateurs et de brumes matinales sur des lacs endormis, des images des feuillages incendiés d’arbres qui ont tant donné et qui vont vers le repos. Mais aussi de riches parfums d’humus et de champignons issus de sous-bois humides que nous avons le plaisir de respirer à plein poumon (justement l’Empereur en ce moment).

 

Une belle saison que nous devons apprendre à aimer, car notre corps - comme notre Terre - en ont besoin pour accomplir leur cycle annuel.

 

Puissions-nous trouver le temps de l’intériorisation à laquelle cette saison nous invite afin de bénéficier pleinement de tout ce que la Vie nous offre entre le Ciel et la Terre.

  

Bonne rentrée à tous !

 

Très chaleureusement

 

Pierre Mougel

  

 

PS : Je vous signale l'existence du site www.MTC-infos.com que je conseille à tous ceux qui cherchent des adresses, des livres, des formations et autres références en matière de Méthodes Traditionnelles Chinoises.

 

Vous pourrez également vous y inscrire à la LETTRE D'INFOS diffusée périodiquement afin de recevoir de nombreuses informations sur diverses activités en France :

 

-           Ecoles des Méthodes Traditionnelles Chinoises de santé.

-           Adresses de différents Thérapeutes dans votre région et votre ville.

-           Dates du Congrès Annuel de TONG REN INSTITUT (www.tong-ren-institut.eu)

 

Plus de nombreux articles sur la santé, diverses disciplines avec des conseils et de bonnes adresses. Je connais personnellement les initiateurs de ce site et de cette lettre d’information en qui j’ai toute confiance.