· 

Quels conseils pour aller bien pendant l'Hiver

Dès les premières froidures de novembre jusqu’au début février, nous sommes - selon les Chinois - sous l’influence de l’énergie de l’hiver. L’énergie de tout le vivant de l’hémisphère nord se concentre alors sous la terre. Elle s’accumule dans les graines et dans les racines et chez les mammifères dans les Reins et les os afin de se renforcer pour mieux renaître au printemps. 

 

qu'est-ce que l'hiver chinois a de si particulier ?

 

C'est une saison éminemment importante pendant laquelle notre Rein Énergétique devient l’Empereur. Le Rein - ainsi nommé par la médecine chinoise bien qu'il y en ait deux - est l'entité énergétique qui inclut les reins organes, mais aussi les surrénales et les glandes sexuelles.

 

C'est la « batterie » de notre corps qui est censée se recharger pendant l’hiver, de la mi-novembre à la fin janvier .

 

 

  

Notre réserve d'énergie

Le Rein énergétique est la réserve d’énergie du corps, la racine de la vie.  

Il est lié à la Vessie et à l'élément Eau en MTC. La saveur salée (sans excès) le stimule, ainsi que la couleur noire : la couleur que portent volontiers les personnes éreintées. 

 

quelle émotion affecte le rein selon la MTc ?

La peur est l'émotion qui l’affaiblit. 

Mais c’est aussi cette émotion qui s'exprime lorsque les Reins sont trop faibles. Une personne très fatiguée a souvent des peurs irraisonnées, voire des angoisses parce qu’elle craint de ne pas avoir les ressources pour faire face aux imprévus. 

 

C’est souvent le cas des personnes âgées, mais aussi de personnes plus jeunes qui courent actuellement après la performance et dépensent leur énergie sans compter, dormant peu et mangeant de préférence n’importe quoi à n’importe quelle heure si elles en trouvent le temps.

 

Or, le Rein énergétique est notre capital santé composé d’un « compte courant » que nous rechargeons en veillant à notre hygiène de vie (alimentation, sommeil, rythme,…) et d’un « compte épargne » qui ne se recharge jamais plus. 

En vivant sans respect des besoins primaires de notre corps au nom de la performance, nous puisons plus que de raison dans notre compte épargne. Ecoutez bien la radio, elle nous le répète quotidiennement : « La recherche en performance expose à un risque de perte en capital ».

 

"il est aussi dangereux de ne pas se reposer en hiver que de ne pas dormir la nuit"

Le conseil de la saison est de lever le pied. Autrement dit, se ménager, se coucher plus tôt et se lever plus tard, travailler moins, faire moins d’activités sportives (préférer les balades en plein air aux sports où l’on transpire), avoir une activité sexuelle réduite, se reposer, savoir rentrer au coin du feu, rentrer chez soi, en soi pour faire le bilan de l’année écoulée et préparer l’année qui arrive… 

 

Il est également conseillé de garder le corps au chaud sans transpirer pour éviter que le froid mais aussi l’humidité et le vent pénètrent par les pores ouverts. En effet, à cette saison les pathologies les plus souvent rencontrées sont liées à la pénétration du froid dans l’organisme, soit à travers la surface du corps (rhumes, grippes), soit directement dans l’estomac ou les intestins (« gastro »), soit au niveau des muscles et des articulations (rhumatismes).

 

 

que faire pour prendre soin de nos reins ?

pour soutenir votre Rein Yin (EAU)

  • Mangez légèrement salé, en utilisant du sel naturel non raffiné de bonne qualité, très riche en oligo-éléments. Cuisinez des algues.
  • Mangez des huîtres ou faites une cure de Quinton ou plasma marin hypertonique (ampoule d'eau de mer filtrée en maisons diététiques) : une ampoule le matin ou au coucher pendant 3 semaines. 
  • Pensez aux légumineuses, pois cassés, lentilles, haricots secs (la forme d'un Rein), etc. concentrés d’énergie. N’oubliez pas les céréales et les fruits secs (amandes, noix, noisettes,…) porteurs - comme toute graine - du potentiel génétique d'un champ ou d'une forêt. En MTC, le Rein est la « réserve d’énergie génétique ».
  • Mangez des légumes de saison : poireaux, choux ainsi que des racines et des tubercules qui concentrent l’énergie à cette saison. 
  • Mangez des poissons, viandes conservées dans le sel ou fermentés sans oublier la choucroute.
  • Mangez aussi des olives noires, champignons noirs, graines de lin noires et du chocolat noir (uniquement de très bonne qualité et en quantité raisonnable). 
  • Lisez également mon conseil de saison pour la pharmacopée chinoise.

pour soutenir votre yang (feu) et le feu digestif

  • Consommez des condiments et des épices, tels que gingembre ou cannelle.
  • Pensez à mettre une noisette de MISO (en maison diététique) chaque jour dans un potage.
  • Prenez de bons repas faits maison bien chauds en privilégiant les cuissons longues (pot au feu, potées ou plats au four) plus faciles à digérer (2) et excellents pour nourrir notre Feu intérieur directement lié à notre système immunitaire. 
  • Évitez le plus possible les boissons glacées, les glaces, le sucre raffiné, le lait, les produits laitiers (un par semaine maximum) et les crudités. N’oubliez pas que le gluten est un sucre.
  • N’abusez pas des fruits exotiques - ananas, mangues, mais aussi oranges, mandarines, bananes, etc. - faits pour refroidir ceux qui vivent dans les pays chauds d'où ils sont issus. 
  • Gardez vos Reins au chaud : couvrez-les ! 

 

conclusion : apprendre à renoncer et à s'élever

Nous sommes enfin en hiver ! C’est le bon moment pour se reposer, pour prendre le temps de réfléchir et de méditer…  Méditer sur l’urgence climatique par exemple.

 

Car à l’heure où nos prises de conscience s’accélèrent, après avoir été formatés pendant des décennies par une société de consommation inconséquente, nous voilà face à nos contradictions. 

 

Nous sommes comme la guêpe coincée au fond de la bouteille de sirop… C’est tellement bon le sirop et, en même temps, nous réalisons que nous sommes dans un piège qui se referme sur nous-mêmes… 

 

Alors, comme la guêpe, il nous faut apprendre à renoncer à la délectation.  Autrement dit, apprendre à faire preuve de beaucoup plus de discernement dans nos comportements et dans nos actes. Car, n’y a-t-il pas davantage de satisfactions dans la sobriété (3) - plus proche de la cohérence de l’Univers - que dans une consommation et un gaspillage irresponsables ?

 

Et puis, si la guêpe veut retrouver sa liberté, ne lui faut-il pas s’élever et donc se rapprocher du Ciel ? Autrement dit, ne nous faut-il pas prendre de la hauteur sur ce que nous sommes en train de vivre et aller puiser des ressources dans l’énergie du Ciel ? « Le XXI° siècle sera spirituel ou ne sera pas ! » disait Malraux. N’est-ce pas après tout le sens profond du défit que nous traversons collectivement ? 

 

A méditer au coin du feu… C’est la bonne saison ! Profitez-en bien !

 

Et n’oublions pas cette citation bouddhiste :

Le mental dit : « Quand tout sera en place, je serai en paix ! ». Le cœur dit : « Trouve la paix,… et tout se mettra en place ! »

 

 

Pour enrichir ces conseils pour l'hiver, je me suis inspiré de la page 100 de l'excellent livre de Josette Chapellet "A la découverte de la diététique chinoise" - Editions Trédaniel


(1) Lire au début du chapitre 4 dans mon livre.

 

(2) Vous trouvez les justifications de ces conseils dans mon livre « Qu’est-ce qui nous arrive ? Stress, épuisement, angoisses, burn-out, ... » dans le chapitre hygiène de vie.

 

(3)  « Vers la sobriété heureuse » Pierre RABHI aux éditions Actes Sud

Reproduction de toute ou partie des textes autorisée avec mention d'origine ou l'accord de l'auteur.

pierremougel© - Tout droit réservés pour tous les pays