UNE MEDECINE PREVENTIVE ET CURATIVE


UNE MEDECINE PREVENTIVE COMPLEMENTAIRE DE LA MEDECINE CONVENTIONNELLE

Le corps énergétique est capable de garder un équilibre instable pendant des années. Il compense… Nous avons donc intérêt, selon les Chinois, à intervenir régulièrement pour l’aider à garder ou retrouver le meilleur équilibre possible, même pour un patient dit en bonne santé. 

 

A travers ces moyens de diagnostic (examen de la langue, palpations des pouls chinois, entre autres), le médecin chinois analyse dans quel sens le corps énergétique à tendance à « pencher » pour entreprendre des corrections avant que le déséquilibre s’aggrave et s’inscrive sur le corps physique.

 

Tant que ce déséquilibre reste énergétique, la médecine moderne ne constate rien d’anormal dans nos examens médicaux traditionnels (analyse d’urine et de sang, radiologie, échographie, etc.) et nous déclare en bonne santé, même si nous n’allons pas bien. On peut dire alors que le déséquilibre énergétique n’a pas atteint le corps physique.

 

D’où l’intérêt préventif de cette médecine et sa complémentarité avec la médecine conventionnelle. Car si le déséquilibre atteint trop fortement le corps physique, il est logique de recourir à la médecine occidentale. Pour éviter d’en arriver là, la MTC recommande de nous faire accompagner si possible à chaque saison, voire deux fois par an pour entretenir notre équilibre énergétique.



LA MTC EST AUSSI UNE MEDECINE CURATIVE

Si l’équilibre du système énergétique s’est rompu et que le corps bascule dans la maladie, nous pouvons l'aider à retrouver son équilibre si la phase de maladie n’est pas trop profonde. 

 

Bien évidemment, toutes les pathologies traditionnelles sont du ressort de la MTC. Celle-ci existe depuis plus de 3000 ans et, à cette époque, beaucoup de nos pathologies actuelles existaient déjà.

Pour le cancer, j’accompagne les patients qui le souhaitent pour les aider à mieux supporter la maladie en général et la chimiothérapie ou les rayons (voire AST). Mais je ne prends pas en charge des patients ayant ce diagnostic sans qu’ils soient suivis par la médecine occidentale.

 

Nous pouvons nous représenter les choses de la manière suivante : la médecine conventionnelle s’intéresse avant tout à la partie visible et mesurable de la maladie. Les médecines complémentaires quant à elles s’intéressent à la partie cachée qui la sous-tend telle la partie immergée de l’iceberg. Cette partie contient les aspects émotionnels, transgénérationnel, subtils et donc énergétiques de la maladie. La MTC comme la plupart des médecines complémentaires dont l’homéopathie s’adressent à cette partie cachée où se trouvent les racines profondes de la maladie.

Autant il peut être très opportun de pouvoir éteindre un voyant rouge trop perturbant avec un sparadrap renouvelable ou en cassant l’ampoule, autant il semble essentiel si nous voulons retrouver notre équilibre de pouvoir « lever le capot » afin d’aller rechercher les véritables causes de l’allumage de ce voyant… N’est-ce pas là le rôle des thérapeutes en médecines complémentaires ?   



LES TECHNIQUES QUE JE PRATIQUE

L’HARMONISATION ENERGETIQUE (HE)

De même que l’on peut agir sur le corps énergétique avec des aiguilles, de même pouvons-nous travailler directement sur lui simplement avec les mains. La sinergétique est ma technique privilégiée. Dans ce cas les méridiens me servent de clavier de commande pour rééquilibrer les organes et à travers eux le système énergétique. Dans cette technique rien n’est imposé au corps. Le praticien lui propose les informations que contient le point d’acupuncture en le touchant très légèrement mais en conscience.


ACUPUNCTURE ET MOXIBUSTION

Parmi les méthodes qui vont permettre d’agir sur le corps énergétique il y a l’acupuncture traditionnelle. Chaque aiguille va agir comme une « petite antenne » qui selon la manière dont elle sera posée, va amener de l’énergie ou en enlever localement ou à distance en agissant sur le système. Pour la moxibution (petit morceau de cigare d’armoise posé sur l’aiguille ou bâton d’armoise tenu au dessus du point pour le chauffer), il s’agit d’amener de la chaleur au corps énergétique soit localement en cas de stagnation d’énergie et de sang comme dans les cas de douleurs articulaires, soit globalement si le patient manifeste des signes de manque de feu digestif (lourdeur, ballonnement) ou général (frilosité, fatigue).


ACUPUNCTURE SPATIO-TEMPORELLE

Une technique s’appuyant sur les fondamentaux de la tradition chinoise qui permet de faire revivre avec quelques aiguilles un événement du passé pour se débarrasser de son aspect traumatisant. Il peut s’agir d’un choc physique (accident, chute, agression, opération, chimiothérapie, rayons, attentat,...) ou émotionnel (décès, licenciement, rupture, conflit divers,…). La date et l’heure (même approximative) suffisent pour conduire cette intervention qui permet de revisiter le traumatisme pour aider le patient à mieux s’en libérer. 


PHYTOTHERAPIE CHINOISE

Entre le souci légitime de proposer des produits non polluées et ayant les propriétés thérapeutiques attendues, beaucoup de thérapeutes spécialisés en MTC hésitent à prescrire des plantes chinoises faute de savoir où s’approvisionner. Leur utilisation est plus répandue chez nos voisins européens. Il est fortement recommandé d’utiliser des produits « certifiés » preuve de leur conformité aux normes européennes en matière de pollution tout en considérant qu’une plante non polluée n’est pas automatiquement de qualité. Pour y voir clair, nous avons interrogé le laboratoire allemand, PhytoCom.